Rechercher
  • fdelforge

Covid-19 : La collecte des masques à l’AMSAM

S’il y a un outil parmi les équipements de protection qui est particulièrement recherché, c’est bien le masque, qu’il soit chirurgical ou FFP2. A l’AMSAM, Nathalie Monroger (Chargée de développement HAD) a mené un long travail de prospection auprès des pharmacies pour récolter ces masques devenus des denrées rares…

(Nathalie Monroger, Chargée de développement HAD).


Dans notre précédent article, nous mettions en lumière le travail de recherche de Rémy Adrot (Coordinateur des services techniques) et son équipe, ainsi que celui du Guy Defez (Agent logistique). Parmi les équipements de protection qu’ils récoltent au quotidien, un outil s’est avéré particulièrement recherché : le masque.


À lire : "Qui se cache derrière la collecte des équipements de protection à l'AMSAM ?"


À la recherche des masques


Nathalie Monroger est Chargée de développement pour l’Hospitalisation à Domicile de l’AMSAM. « Mon travail consiste à aller à la rencontre des professionnels du libéral et des structures de soins » explique-t-elle. « Depuis que nous sommes entrés en période de confinement, il m’est impossible de faire mon travail. Je me suis donc adaptée à la situation. Dès le début de la crise, j’ai appelé l’ensemble des pharmacies situées à Soissons et aux alentours afin de collecter un maximum de masques chirurgicaux et FFP2 ».


Tous les jours, Nathalie Monroger contactait une dizaine de pharmacie et dressait l’inventaire des officines en capacité de nous aider. « Au début, j’allais même sur le terrain pour aller chercher directement les masques en pharmacie » ajoute-t-elle. « Cette recherche a duré 15 jours. Aujourd’hui, les pharmacies n’ont plus le droit de nous fournir en masques en raison de la mise en place d’un autre circuit spécifique ».


En effet, au début de la crise épidémique, l’AMSAM disposait de peu de ressources et manquait de masques. Franck Veyrier, Chef du Pôle soins de l’AMSAM explique comment la situation s’est améliorée : « Au départ nous avons mené un combat pour assurer la protection de tous. Les équipes ont joué un rôle déterminant pour la collecte de masques. C’est la raison pour laquelle nous n’avons jamais été en rupture. Aujourd’hui, des institutions comme l’ARS (Agence Régionale de Santé) se sont organisées et distribuent des masques aux GHT (Groupement Hospitalier du Territoire). L’Hospitalisation à Domicile de l’AMSAM dépendant de l’Hôpital de Soissons, nous nous y rendons toutes les semaines pour récupérer des masques. Le Conseil Départemental quant à lui dépose ses dotations en masques dans tous les CLIC du Département. Nous respirons mieux grâce à cela. Cependant, les recherches continuent pour d’autres produits comme les surblouses, les charlottes, ou les gants par exemple ».


L'AMSAM tient à remercier l’ensemble de ses équipes qui ne cesse de se démener pour assurer la protection de nos équipes de terrain, de nos patients et de nos usagers. Merci pour la solidarité dont font preuve nos partenaires, les professionnels du monde libéral, les structures médico-sociales et sanitaire. Merci aux donateurs qui nous aident pour les denrées alimentaires.


Propos recueillis le mercredi 15 avril 2020.

Contactez-nous

AMSAM - 31 rue Anne Morgan - 02200 SOISSONS
Tél : 03 23 75 51 00 | Fax : 03 23 75 51 19