top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFabien Delforge

Irène Checler, administratrice de l’AMSAM et américaine, tire sa révérence

Arrivée en France depuis les Etats-Unis en 1962, Irène Checler a été administratrice de l'AMSAM pendant plus de 25 ans avant de quitter ses fonctions cette année. Retour sur l'histoire d’amour d'une américaine avec la France et l’AMSAM.

De g. à d. : Jean-Pierre Laurant (Vice-Président de l'AMSAM), Murielle Hyacinthe (Directrice Générale de l'AMSAM), Irène Checler (ex-administrateur de l'AMSAM), Louis Teyssier (Président de l'AMSAM).

Originaire de New-York, Irène Checler a vécu la majeure partie de sa vie en France, un pays qui l’a toujours attirée dès son plus jeune âge : « Lorsque j’allais à la bibliothèque dans mon enfance, je me souviens d’une carte de France qui illustrait des châteaux magnifiques…. Ça m’intriguait » se rappelle Irène Checler. « J’ai toujours eu envie de découvrir l’autre côté de l’Atlantique, la France me fascinait ».


En 1962, à l’age de 21 ans, Irène Checler prend un allé simple pour l’hexagone. Au cours de la traversée, elle sympathise avec un Français, son futur mari, Yvan. « C’était un amoureux de Jazz, comme moi. Nous avons couru les clubs ensemble, notamment à Saint-Germain-des-Prés ».


Plus tard, Irène Checkler occupe un poste de secrétaire bilingue au sein d’une société de bourse après avoir terminé un cursus pour parfaire son français à La Sorbonne. Aussi, elle rejoint une association de femmes américaines sur Paris : The Association of American Women in Europe (AAWE) et en devient la présidente.


En 1978, le couple achète une maison de campagne à Ambleny, dans la périphérie de Soissons. « Une des membres de mon association m’a parlé de l’AMSAM car je vivais à Ambleny » explique-t-elle. « En m'informant sur l'Histoire de l'association, j'ai découvert qu'elle avait été créée en France par des américaines, ce qui m'a passionné. C’est aussi que je suis devenue administratrice de l’AMSAM à la fin des années 90. C’était un honneur pour moi de faire partie de cette association créée par cette femme extraordinaire, cette américaine qu’était Anne Morgan. Elle a rendu des services inimaginables aux habitants de la région qui avaient tout perdu pendant les deux guerres. Elle a laissé sa marque ici et c’était un honneur pour moi de représenter l’AMSAM à travers mes origines ».


Même si Irène Checler a vécu la majeure partie de sa vie est France, elle a gardé un lien très fort avec les Etats-Unis et New-York où elle continue de se rendre pour rendre visite à ses enfants qui ont choisi de s’installer là-bas.


Enfin, son histoire d’amour avec le Jazz ne s’est jamais essoufflée. Pianiste à ses heures perdues, elle accompagnera pendant plusieurs années son mari Yvan dans l’organisation du festival Jazz’N Ambleny.


Irène Checler a quitté ses fonctions d’administratrice de l’AMSAM en début d'année 2023. L’AMSAM, son président Louis Teyssier, ses administrateurs, et sa directrice générale remercient Madame Checler pour son engagement à la cause de l’AMSAM pendant toutes ces années et lui souhaitent le meilleur pour les temps à venir.

Comments


bottom of page