Rechercher
  • fdelforge

Covid-19 : L’AMSAM engagée dans la collecte de denrées alimentaires

Alors que le pays entame sa troisième semaine de confinement, l’AMSAM est entrée dans un combat quotidien pour protéger et subvenir aux besoins des personnes que nous accompagnons.


Christophe Hervillard, éducateur coordonnateur du Service « Hébergement – Logement temporaire » de l’AMSAM, nous explique son quotidien, à la recherche de denrées alimentaires pour les résidents de nos Centres d’Hébergement d’Urgence.



(Christophe Hervillard, accompagné de Delphine Crépeaux (Educatrice spécialisée à l'AMSAM) et d'un généreux donateur).


1- D’abord, comment vont les résidents des centres d’hébergement d’urgence ? Comment vivent-ils le confinement ?

Je dois dire que je suis agréablement surpris par le comportement général de nos résidents. Ça se passe plutôt bien pour le moment. Nous avons tout de même été confrontés à quelques problèmes de comportement à cause du confinement. Pour la plupart, ce sont des personnes sujettes aux angoisses, aux frustrations et aux troubles relationnels. Le fait de devoir rester en isolement nous confronte parfois à des réactions démesurées. Mais globalement, cette première quinzaine de confinement se passe bien sur nos 5 Centres d’Hébergement d’Urgence.


2- Dans quelle mesure nos Centres d’Hébergement d’Urgence sont impactés par la situation sanitaire du pays ?

Nos Centres d’Hébergement d’Urgence dépendent de la plateforme du 115. Elle est gérée par le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) mis en place par l’Etat. Nous continuons de travailler ensemble malgré la situation. Néanmoins, les appels sont beaucoup moins nombreux.

Habituellement, la fin du mois de mars correspond à la fin de la période hivernale. C’est une période ponctuée par beaucoup de mouvement, avec des arrivées et des départs. Cependant, le confinement a considérablement ralenti l’activité. Nous ne pouvons plus accompagner nos résidents convenablement, d’autant plus que nos 5 Centres d’Hébergement d’Urgence sont aujourd’hui complets.


3- Pourquoi vous-êtes-vous mobilisés pour la collecte de denrées alimentaires ?

Les Centres d’Hébergement d’Urgence accueillent des jeunes, des personnes en rupture de droit et des personnes en situation de régularisation statutaire. Tous sont sans ressource et dépendent de nous en termes d’approvisionnement alimentaire.

Pour pouvoir subvenir aux besoins de nos résidents, nous dépendons de la Banque alimentaire (par la Conférence Saint-Vincent de Paul) et des associations caritatives de la ville (Restos de Cœur, Croix Rouge, épicerie sociale et solidaire, etc.). Depuis le début du confinement, l’ensemble de nos partenaires sont en fonctionnement restreint. Afin d’anticiper d’éventuelles carences, il a fallu trouver d’autres solutions dans l’urgence.


4- Comment s’organise l’équipe pour collecter les dons de denrées alimentaires ?

Nous nous sommes appuyés sur notre réseau tout en allant frapper à la porte des enseignes de la grande distribution et des boulangeries notamment.

Aujourd’hui, un grand magasin nous aide beaucoup en nous donnant des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Un partenariat est en cours de mise en place avec un acteur de la vie associative de la ville de Soissons qui nous aide également fortement. D’autre part, malgré un fonctionnement restreint, la Banque alimentaire, continue à nous faire don de colis alimentaire malgré des stocks limités. Enfin, depuis le début du confinement, le service de livraison de repas à domicile de l’AMSAM nous remet ses surplus de stocks. De manière générale, la récolte se fait au jour le jour, en fonction de l’offre.


5- Nous risquons de rester en confinement pendant plusieurs semaines encore… Comment le service envisage-t-il la suite ?

Jusqu’ici, la collecte fonctionne plutôt bien. Mais au fur et à mesure que les jours passeront, la situation risque de se compliquer. Nos résidents ne sont pas les seuls dans le besoin. Les stocks de nourriture s’épuisent rapidement.

En attendant, tout ce que nous pouvons prendre, nous allons le chercher ! Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur un bon réseau. Tous sont de bonne volonté et veulent aider. Merci à eux.


Afin de pérenniser notre engagement dans la collecte de denrées alimentaires, l’AMSAM et ses Centres d’Hébergement d’Urgence font appel à votre générosité. Si vous souhaitez faire un don alimentaire, contactez-nous au 06.46.88.13.20 ou par mail chervillard@amsam.net.


Propos recueillis le mardi 31 mars 2020.

Contactez-nous

AMSAM - 31 rue Anne Morgan - 02200 SOISSONS
Tél : 03 23 75 51 00 | Fax : 03 23 75 51 19